Histoires Pour Un Kiwi
Bienvenue sur Histoires pour un Kiwi ! J'espère que le forum te plaira et que tu prendra une place parmi nous afin de nous conter tes histoires !

ATTENTION : Si tu ne postes pas ta Description dans la catégorie adéquate, tu restera un KiwisNonPrésentés. Tu ne pourra pas poster d'autres messages et tu ne deviendra pas un PetitsKiwis

"Je te hais" O.S

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Je te hais" O.S

Message par BakaBanana le Jeu 28 Avr - 14:10

« Je te hais »

Trois mots sur une feuille blanche. Une goutte d’eau dans l’océan. Un caillou dans une mer de gravier. Un grain de sable dans un désert. Autrement dit, rien, une nullité, une perte de temps. Ces trois mots, c’est moi qui les ai écrits sur le dos d’un cahier après avoir subi une nouvelle déception… Tu oses te plaindre de moi, alors que j’ai tout fait pour te retenir ! Tu me largues, comme ça, parce que je « t’emmerde à vouloir être accrochée à toi ». Je t’emmerde hein ? On verra qui rira bien le dernier !

Je froisse la feuille, dégoutée. Il m’avait promis la lune et il me cédait l’enfer… Je le vois de dos au loin, à tenir compagnie à une pauvre fille qui, comme moi auparavant, ne possédait aucun ami, seule. C’est comme ça qu’il m’a choisie, seule. Toujours à l’écart du groupe. Je ne voulais pas d’ami. J’ai cédé à sa demande lorsqu’il m’avait avoué ne jamais avoir rencontré de fille aussi spéciale que moi. Je l’ai suivi, j’ai décidé de lui faire confiance. Pour la première fois, j’avais senti mon cœur battre dans ma poitrine et un sourire avait éclairé mon visage d’ordinaire sombre.

Il n’était pas spécialement beau mais il avait son charme qui agissait sur les plus isolées, les filles de mon espèce. En quelques mots, il m’avait rassuré. Puis, il avait insinué le doute dans mon cœur. Sur ses conseils, j’ai changé d’habits et j’ai osé aller vers les gens. Nous sommes sortis ensemble plusieurs fois. Puis nous avons passé la barrière fatidique de non-retour. Nous nous sommes embrassés devant ma porte, un vendredi soir. Il m’offrait des cadeaux. Pas de luxe, non, mais ces petites babioles à moitié prix m’ont achevées. Un soir, après une sortie au restaurant, il m’a emmenée chez lui. Ses caresses ont déclenché des vagues de chaleur en moi, des vagues de plaisir.
Je lui ai donné ma virginité, je lui ai abandonné mon être entier. Et quelques jours après, tout a changé. Il s’est mis à me donner des ordres et à me frapper. Pour que mes parents ne s’inquiètent pas, j’ai prétexté être tombée dans les escaliers. Il m’a injuriée en public, m’a reniée. Je le haïssais, je souhaitais sa mort ! J’avais découvert ce dont j’ai toujours eu peur chez les gens : le profit. J’ai commencé à le suivre à la manière d’une ombre. Je l’ai observé. Quand je l’ai vu séduire cette pauvre fille, j’ai cru que mon cœur dont j’avais récemment appris l’existence, se brisait un peu plus.

Mais le pire, c’était cette envie de me ruer sur la jeune fille et la tuer. J’étais rongée par la jalousie ! Je le haïssais et je l’aimais en même temps.
Le suicide était la solution. Mais ce serait lui donner victoire… Bientôt, je les ai vus s’embrasser timidement à la sortie des cours, dans un coin du préau. Mon sang n’a fait qu’un tour. Il allait payer ! Le lendemain, j’ai appris qu’ils allaient diner au restaurant ensemble. Dans notre restaurant ! Je devais agir. J’ai parlé à sa nouvelle conquête, je lui ai dit que c’était un piège, qu’il allait lui faire subir le même sort qu’à moi. Elle m’a méprisé, m’a balancé que s’il s’était séparé de moi, c’est que je n’étais pas assez bonne pour lui ! J’ai vu rouge…

J’ai pris un couteau à steak à la cantine le midi, puis je suis retournée la voir. Je l’ai attirée dans un coin reclus de la cour. Je lui ai demandé ce qu’elle ressentait pour lui. Elle m’a retransmis les mêmes paroles, mot pour mot qui provenait de sa bouche. Elle était spéciale pour lui, jamais son cœur n’avait succombé pour une autre fille. Ses yeux bleus papillonnaient et elle rosissait. Elle n’a pas eu le temps de terminer sa longue litanie. J’ai brandi mon couteau et je l’ai poignardée quinze fois à la poitrine. Elle parlait de cœur... j’aillais le réduire en miettes. Elle a crié, s’est débattue vainement. Le sang giclait partout, sur les murs, sur le sol et sur moi. Mon uniforme avait viré à l’écarlate.

C’est à cet instant qu’il est arrivé. Il s’est figé en me voyant sur le cadavre de sa copine. Aucun son ne sortait de sa bouche que j’avais embrassée avec passion cent fois. Je l’ai regardé et j’ai léché mes lèvres avec sensualité.

« Salut, chéri… »

Il a reculé, je me suis levée. J’ai avancé vers lui d’un pas long et langoureux.

« Comment tu la trouves ? Ca lui va bien le rouge ? »

Ses yeux me lancèrent un regard horrifié. J’ai passé ma langue sur le manche de mon couteau.

« Et moi, ça me va bien ? ais-je continué.
- Qu’est-ce que tu as fait ? m’a-t-il demandé.
- Es-tu aveugle mon chéri ?
- Non, bien sûr que non ! comment… ?
- Elle ne t’aimait pas ! »

Ma réponse a claqué. Il a ouvert la bouche pour dire que je n’en savais rien, que tout était fini entre nous. J’ai répliqué que moi, je l’aimais et que ce n’était certainement pas cette petite idiote qui allait se l’accaparer pour elle seule ! On s’est longuement regardé sans oser parler.
Puis, une fille s’est mise à appeler sa meilleure amie, se rapprochant de la scène de crime où nous nous trouvions. J’étais pleine de sang, l’arme du meurtre à la main. J’ai regardé mon ex-petit copain. Je lui ai souri tristement.

« Même en prison, je continuerai à t’aimer et te haïr… » je souffle.

Je m’apprête à entendre la fille crier en découvrant la scène. À la place, il agrippe mon poignet propre et m’ordonne de filer et de me débarrasser des preuves. Puis, sans me laisser le temps de poser une question, il part rejoindre l’amie esseulée pour lui proposer de chercher ensemble la fille à mes pieds. Leurs pas s’éloignent. Je reste stupéfaite quelques instants. Sans vraiment la voir, je fixe la fille morte. Ses cheveux bruns étaient poisseux de son sang et ses yeux si bleus étaient vitreux.

J’avise une poubelle pas loin et je la traine jusqu’à la mare de sang qui s’était entretemps formée. Je prends le corps inerte et le fourre dedans sans ménagement ainsi que le couteau et mes bas blancs tâchés. Je me hâte de prendre ma longue veste aux porte-manteaux devant la classe et file me nettoyer le visage aux toilettes. Lorsque je reviens, j’incline la poubelle pour rentrer chez moi. Mes parents sont absents.

Je remplis la baignoire d’eau de javel et d’acide sulfurique. Ma mère est professeur de chimie dans une ville à vingt, vingt-cinq kilomètres. Avec précaution, je déshabille la victime avant de la plonger dans son dernier bain. À peine sa peau entre-t-elle en contact avec le liquide qu’elle fond.
En attendant qu’il ne reste plus rien d’elle, je vais allumer un feu dans le salon. J’y jette nos uniformes ainsi que le couteau. Je regarde les preuves se consumer lentement. L’horloge sonne cinq heures, je dois me dépêcher ! Je retourne dans la salle de bain. Après une heure, la chair a entièrement disparu et le squelette s’est désagrégé en petits morceaux. Je vide l’eau du bain et entreprends de ramasser tous les fragments d’os au fond dans un sac plastique. On sonne !

Fébrile, je vais ouvrir. C’est lui... Il entre sans un mot. Il comprend rapidement pourquoi j’ai allumé un feu. Il s’assied devant et se mure dans le silence. Je retourne à la salle de bain où je termine d’enlever les bouts d’os. Ensuite, je lave la baignoire avec prudence car l’acide est très corrosif. Ma tâche terminée, je vais immédiatement jeter mon sac dans la poubelle de l’école que je m’empresse d’abandonner dans un parc couramment visité par les voyous. Quand je rentre à la maison, le feu est mourant.

Je cherche mon ex. Il est dans ma chambre. Il observe ma commode où j’ai rangé toutes les affaires qu’il m’avait offertes. Il soupire.

« On ne doit plus se revoir, me déclare-t-il sans se retourner vers moi.
- Pourquoi ? On peut vivre comme avant ! je lance avec une pointe d’espoir.
- NON ! On ne peut PLUS vivre comme avant ! » me dit-il furieux en se retournant vers moi.

Je détaille malgré moi son visage, ses cheveux bruns, ses yeux verts. Je sens les larmes envahir mes yeux, me troubler la vue. Je renifle malgré moi. Il a une moue de dégout.

« Toi, tu pourras vivre comme avant. Je ne pourrai pas... Pas après ce que l’on a fait... chuchote-t-il plus bas. Je vais partir de cette ville à la fin de l’année et je te demande de ne pas me retrouver.
- Quoi ? mais...
- Je ne dirai rien, parce que je t’ai aimée, mais je ne veux plus te revoir. Je veux oublier. »

Il s’avance d’un pas lourd vers la porte d’entrée. Je le retiens par la manche de son veston. Les larmes coulent sur mes joues. Je pensais qu’on serait ensemble... Je hoquète :

« Ne pars pas ! Que vais-je devenir ?
- Une fille normale qui ne tue plus personne... »

Il s’arrache à moi. La porte se referme. Je m’assieds à terre et je pleure, je pleure comme lorsqu’il m’avait quittée. Je ressens au fond de moi la même sensation, un peu comme si nous avions rompu à nouveau.

Le meurtre a bien sur fait la une de tous les journaux et ce, pendant plusieurs semaines. Pas une seule fois je n’ai été inquiétée. Il a tenu parole. Malgré tous les interrogatoires, il n’a rien dit à mon sujet. Je n’ai jamais pu lui reparler...

Enfin, ça, c'était avant ...


Bonjour à toutes et à tous!  Laughing ça fait un bail que je ne me suis plus connectée et encore moins posté! Donc voilà, je reviens avec cet... Os? ça peut aussi faire office de prologue... DONC, di je reçois plusieurs demandes, je poursuivrai cette histoire. (étant donné que j'écris d'autres choses quand ça me chante, je ne peux pas fixer une date précise, vous vous en doutez)
A la prochaine!  Razz
avatar
BakaBanana


Messages : 36
Date d'inscription : 22/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans mon frigo, il fait frais en été

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je te hais" O.S

Message par CaptainKiwi le Jeu 28 Avr - 17:36

95% de descriptions, pour seulement 5% d'action Crying or Very sad
Un peu long sur les bords, mais quel beau sujet Shocked Je suis en kiff Embarassed

PS: tu as laissé passer quelques fautes par-ci par-là Neutral


 Like a Star @ heaven   Like a Star @ heaven  
avatar
CaptainKiwi


Messages : 46
Date d'inscription : 17/02/2016
Age : 20
Localisation : PARTOUT

Voir le profil de l'utilisateur http://histoirespourunkiwi.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je te hais" O.S

Message par BakaBanana le Ven 29 Avr - 10:38

Kiwi, c'est ou un Os ou un prologue. J'allais pas direct la faire tuer l'école entière!

Directeur: allô la police? J'appelle pour signaler que nous avons retrouvé plusieurs corps sans vie aux alentours de l'école.
Police: Combien?
Directeur: Environ une trentaine, tous des filles.
Police : Encore?
Directeur : ça doit être l'oeuvre d'un virus...
Police: un virus qui utilise un couteau???

Hum... bon, oui, j'avoue...
J'ai fait des fautes? De quoi? Si tu parles du "di" dans la fin du message, c'est normal, mon doigt à riper sur la touche et a appuyé sur celle d'à côté (qui est le d ^^') Tu peux me dire où?
avatar
BakaBanana


Messages : 36
Date d'inscription : 22/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans mon frigo, il fait frais en été

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je te hais" O.S

Message par CaptainKiwi le Ven 29 Avr - 13:11

J'entend bien... mais c'est au cas où Smile

Certains termes ne sont pas à leur place :/
Par exemple: comment savent-ils qu'il s'agit d'un meurtre? En théorie il s'agit juste d'une disparition... Le sang sur le sol pourrait provenir de blessures Smile

Je n'en vois plus Surprised tu les as corrigées! Y a eu des modifications! Surprised


 Like a Star @ heaven   Like a Star @ heaven  
avatar
CaptainKiwi


Messages : 46
Date d'inscription : 17/02/2016
Age : 20
Localisation : PARTOUT

Voir le profil de l'utilisateur http://histoirespourunkiwi.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je te hais" O.S

Message par BakaBanana le Ven 29 Avr - 13:12

oui ^^
avatar
BakaBanana


Messages : 36
Date d'inscription : 22/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans mon frigo, il fait frais en été

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je te hais" O.S

Message par CaptainKiwi le Ven 29 Avr - 13:15

#REPORT Surprised
C'est pas du jeu! Surprised


 Like a Star @ heaven   Like a Star @ heaven  
avatar
CaptainKiwi


Messages : 46
Date d'inscription : 17/02/2016
Age : 20
Localisation : PARTOUT

Voir le profil de l'utilisateur http://histoirespourunkiwi.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je te hais" O.S

Message par BakaBanana le Ven 29 Avr - 13:18

Niark niark niark

Je t'ai envoyé tu sais quoi au fait Twisted Evil
avatar
BakaBanana


Messages : 36
Date d'inscription : 22/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans mon frigo, il fait frais en été

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je te hais" O.S

Message par CaptainKiwi le Ven 29 Avr - 13:20

Tu m'as envoyé de l'encre? Smile #tmtc


 Like a Star @ heaven   Like a Star @ heaven  
avatar
CaptainKiwi


Messages : 46
Date d'inscription : 17/02/2016
Age : 20
Localisation : PARTOUT

Voir le profil de l'utilisateur http://histoirespourunkiwi.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je te hais" O.S

Message par BakaBanana le Ven 29 Avr - 13:21

--' #stopponslesblaguesstupides #suicidequoi
avatar
BakaBanana


Messages : 36
Date d'inscription : 22/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans mon frigo, il fait frais en été

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je te hais" O.S

Message par BakaBanana le Ven 29 Avr - 13:26

CaptainKiwi a écrit:
Par exemple: comment savent-ils qu'il s'agit d'un meurtre? En théorie il s'agit juste d'une disparition... Le sang sur le sol pourrait provenir de blessures Smile

Généralement quand tu as une flaque énorme de sang au sol, ça provient pas de tes menstruations >.< donc, meurtre ou kidnapping Razz
Ensuite, une poubelle scolaire au milieu d'un parc avec du sang dedans et des os? ça ne te parait pas suspect? Enfin, bon, tu t'attendais peut-être encore à des descriptions de ma part puisque j'en ai fait 95% Razz
En somme, je ne t'en veux pas ^^
avatar
BakaBanana


Messages : 36
Date d'inscription : 22/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans mon frigo, il fait frais en été

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je te hais" O.S

Message par CaptainKiwi le Ven 29 Avr - 13:29

La ça aurait été bénéfique de le préciser Smile c'est un peu de l'action
Cela dit, il faut pas plusieurs jours pour dissoudre un cadavre dans de l'acide? :/


 Like a Star @ heaven   Like a Star @ heaven  
avatar
CaptainKiwi


Messages : 46
Date d'inscription : 17/02/2016
Age : 20
Localisation : PARTOUT

Voir le profil de l'utilisateur http://histoirespourunkiwi.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je te hais" O.S

Message par BakaBanana le Jeu 12 Mai - 12:54

si tu trouves le bon acide, ça va très vite ^^
avatar
BakaBanana


Messages : 36
Date d'inscription : 22/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans mon frigo, il fait frais en été

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je te hais" O.S

Message par CaptainKiwi le Jeu 12 Mai - 13:56

BakaBanana a écrit:si tu trouves le bon acide, ça va très vite ^^

Dans le cas présent, tu précises (enfin sauf si tu as changé Wink ) c'est de l'acide sulfurique Smile et bien que tu rajoutes de l'eau, il faut quand même quelque temps Laughing


 Like a Star @ heaven   Like a Star @ heaven  
avatar
CaptainKiwi


Messages : 46
Date d'inscription : 17/02/2016
Age : 20
Localisation : PARTOUT

Voir le profil de l'utilisateur http://histoirespourunkiwi.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je te hais" O.S

Message par BakaBanana le Jeu 12 Mai - 14:11

Tu t'amuses bien à démonter mon texte hein? (sourire narquois)
avatar
BakaBanana


Messages : 36
Date d'inscription : 22/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans mon frigo, il fait frais en été

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je te hais" O.S

Message par CaptainKiwi le Jeu 12 Mai - 14:13

Je te donne mon avis Surprised si tu veux quelque chose de rapide et qu'il n'y a pas besoin de ramasser les os, tu donnes le cadavre à des crocodiles Smile


 Like a Star @ heaven   Like a Star @ heaven  
avatar
CaptainKiwi


Messages : 46
Date d'inscription : 17/02/2016
Age : 20
Localisation : PARTOUT

Voir le profil de l'utilisateur http://histoirespourunkiwi.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je te hais" O.S

Message par BakaBanana le Jeu 12 Mai - 14:13

Merci, tu viens de me donner une idée pour la suite (s'il y en a une)
avatar
BakaBanana


Messages : 36
Date d'inscription : 22/02/2016
Age : 20
Localisation : Dans mon frigo, il fait frais en été

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je te hais" O.S

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum